Commentaires sur Portrait

    Alerte!! Cet homme est un malade!! Si vous êtes une fille: n'y allez pas!! Il va vous harceler toute la nuit, jusqu'à rentrer dans votre lit!! Attention histoire vecue!!

    Posté par stef, 28 novembre 2010 à 21:02 | | Répondre
  • C'est de mon expérience dont parle Stef au dessus.
    J’ai hésité avant de laisser un commentaire, car je ne voudrais pas que certains utilisent mon expérience pour tirer encore à bout portant sur ce beau pays, ou encore que cela en amène d’autres à se méfier de tous les guides maliens.
    Mais j’estimais également que je devais simplement rendre compte d’une mauvaise expérience, et je ne crois pas que ce soit politiquement incorrect que de dire qu’il y a des personnes malhonnêtes dans tous les coins du monde.

    En préparant mon voyage au Mali en novembre dernier, j’ai lu à plusieurs reprises des recommandations positives sur Siriman Camara.
    Ne me souvenant plus s’il s’agissait d’un campement ou d’une famille, je lui ai téléphoné avant de me rendre à Siby, d’autant que j’étais embarrassée (encore embrumée par mes codes sociaux d’européennes) d’arriver chez lui le jour de la fête de Tabaski. Il m’a confirmé alors qu’il s’agissait bien d’un accueil dans sa famille et que cela ne posait pas de problème.
    Arrivée chez lui, il s’agissait bien d’un campement, où étaient rassemblés ses amis, et où on ne fêtait pas Tabaski !
    Mais ceci est un détail, que j’accepte de mettre sur le compte d’une mauvaise compréhension par téléphone.

    Après s’être reposé de sa soirée de la veille une bonne partie de la journée, Siriman m’emmène pour une balade d’une heure et demie environ. C’est vrai qu’il connait bien sa région et son histoire.

    Le problème c’est que Siriman n’a pas eu un comportement correct avec moi, et encore moins un comportement professionnel. Alors que nous avions évoqué le cas de certaines femmes européennes qui voyagent seules dans le but de se trouver un compagnon africain, et que j’avais été parfaitement claire en disant que cela ne m’intéressait pas, il n’a pu contrôler ses mains baladeuses toute la soirée (cuisses, taille…). Finalement, puisqu’il avait déposé mon sac dans sa case, je lui ai demandé où il allait dormir, lui. Il m’a répondu le plus naturellement du monde qu’il allait partager son lit avec moi. Me voyant dérangée à cette idée, il m‘a expliqué que c’était ça l’Afrique, que l’Afrique c’était le partage !!! J’ai refusé catégoriquement et suis allée me coucher fâchée. Pas découragé pour autant, il est rentré dans la chambre ¾ d’heure plus tard pour me demander, pour la 5e fois, s’il pouvait venir dormir avec moi !!

    A ce moment là et le lendemain au petit déjeuner, je n’ai pu contenir ma colère. Ses amis à côté ne bronchaient pas. Et au lieu d’entendre mes refus, il ne cessait de répéter que l’Afrique c’était le partage ! J’ai rencontré au Mali des hommes et des femmes honnêtes, chaleureux, qui travaillent dur pour nourrir leur famille, et qui mettent un point d’honneur à bien recevoir les touristes. Par son comportement, Siriman, salissait tout cela, la dignité, la gentillesse, le respect de l’autre qu’entretient la très grande majorité de la population malienne.

    Si Siriman Camara est un guide compétent pour accueillir des touristes dans son campement et leur faire visiter la région de Siby, je mets cependant en garde les femmes qui voyagent seules.

    Toutes les personnes que j’ai rencontré par la suite, tous les amis que j’avais laissé à Ségou, et tous les guides à qui j’en ai parlé, ont été profondément choqués et blessés par ce qui s’était passé. Certains s’inquiétaient de savoir si c’était cela que j’allais retenir de mon voyage, si c’était cette image là que j’allais garder des maliens. Evidemment non. J’ai vu et vécu trop de belles choses pour être influencée par cette expérience. En revanche, et avec leur accord, je crois nécessaire d’informer les touristes qui envisagent de travailler avec lui.

    Pour information, je suis retournée, quelques jours après à Siby (et oui, car j’étais partie aussitôt après le petit déjeuner) cette fois-ci accompagnée d’amis. Nous avons logé au campement Kamadjan, avons visité les alentours du village avec un guide très sympa et compétent, et nous avons été ravis par cette région.

    Posté par Phililo, 04 décembre 2010 à 14:09 | | Répondre
Nouveau commentaire